Usages de drogues et conséquences : quelles spécificités féminines ?

Publiée le 30 mars 2017

 OFDT             

Tendances n° 117, OFDT, 8 p.
Mars 2017

La conférence de presse du 6 Mars réunissant divers acteurs de la prévention, dont la MILDECA et l’OFDT, a été l’occasion de rappeler le statut particulier des femmes ayant des conduites addictives, au travers de chiffres montrant globalement que les femmes consomment moins que les hommes, exception faite des médicaments psychotropes. Ainsi, 25% des femmes de 15 à 75 ans fumaient régulièrement en 2015 contre 31% d’hommes ; 10% des femmes de 18 à 64 ans déclarent consommer régulièrement de l’alcool contre 29% d’hommes, tandis qu’on observe une moindre différence entre les sexes chez les jeunes ; le cannabis a été expérimenté par 23% des femmes de 15 à 64 ans contre 38% d’hommes. En ce qui concerne les addictions comportementales, notamment celle aux écrans chez les jeunes, des différences ont aussi été constatées, 7% des consultations d’hommes aux CJC contre 2% de femmes étaient à ce propos.

Longtemps moins concernées par les usages de drogues, les femmes auraient tendance à adopter des comportements plus proches de ceux des hommes et donc à consommer davantage....

eftxfbx3.jpg