État de santé et conditions de vie des populations sans domicile- BEH N°36-37

Publiée le 18 novembre 2015

Bulletin épidémiologique hebdomadaireInstitut de veille sanitaire

BEH n°36-37-11 Novembre 2015 

La précarité que connaissent les personnes sans domicile a de nombreux impacts sur leur état de santé. En matière de santé physique comme de santé mentale ou de mortalité, les indicateurs disponibles révèlent un état souvent détérioré et des problèmes plus nombreux et plus marqués que dans la population générale, y compris la frange la plus défavorisée des individus ayant un logement personnel. Leurs conditions de vie, bien que très diverses, ont en commun de multiplier les facteurs de risque. C’est un cumul de dimensions qui sont impactées, par exemple l’alimentation ou les pratiques de prévention comme la vaccination des enfants, étudiées ici. Les déterminants de la santé sont nombreux et il ne saurait bien sûr être question ici de tous les évoquer. On soulignera uniquement que la nécessité, parfois quotidienne, de trouver un hébergement et des ressources financières peut faire passer au second plan d’autres priorités influant sur l’état sanitaire.

La santé des personnes sans domicile s’avère d’autant plus dégradée que la période vécue sans logement personnel est longue. Les différents types d’hébergement sont par ailleurs statistiquement liés à l’état de santé physique et psychique. Ils peuvent en être la cause : est présenté par exemple dans ce numéro du BEH le rôle de certaines conditions d’hébergement sur l’insécurité alimentaire, voire la malnutrition, sur des problèmes dermatologiques ou encore sur les symptômes anxio-dépressifs et des retards de développement constatés chez les enfants. Ils en sont parfois aussi la conséquence, notamment lorsqu’un problème psychiatrique perturbe l’adaptation à certaines offres d’hébergement proposées. Ils peuvent enfin être le reflet de déterminants communs à la situation au regard du logement et à l’état de santé. Ces données rappellent, si besoin était, que les actions à mener doivent tenir compte, et associer, les aspects sanitaires et les aspects sociaux des prises en charge, plaidant notamment pour des solutions de logement ou d’hébergement plus stables.....

Téléchargez l'article sur le site de l'INVS

Téléchargez l'intégralité du BEH au format PDF