Campagne de vaccination contre la grippe saisonnière 2015-2016

Publiée le 14 octobre 2015

Ministère des Affaires sociales - République française - Liberté, égalité, fraternité

Le virus de type A (H3N2) qui a principalement circulé l’hiver dernier, est connu pour être responsable de formes graves chez les sujets à risque. La moindre efficacité du vaccin grippal, due à la circulation d’une souche variante du virus A(H3N2) non couverte par le vaccin, ne saurait expliquer à elle seule l’augmentation des hospitalisations et des décès enregistrés l’hiver dernier.

L’hiver 2014-2015 a rappelé la gravité potentielle de la grippe : l’épidémie qu’a connue la France a durement touché les populations les plus fragiles, principalement les personnes âgées de plus de 65 ans. Ainsi, près de la moitié des hospitalisations pour grippe après passage aux urgences sont survenues chez les seniors.

« Grippe : pour éviter l’hospitalisation, passez à la vaccination ».

LES CHIFFRES CLÉS DE L’ÉPIDÉMIE DE GRIPPE 2014-2015
  • Près de 2,9 millions de consultations pour syndrome grippal
  • Plus de 3000 hospitalisations signalées par les services d’urgences
  • 1597 cas graves de grippe admis en réanimation 
    —> 84% avaient un facteur de risque 
    —> Plus de 50% n’étaient pas vaccinés
  • Excès de 18300 décès toutes causes, concernant à 90% les sujets âgés (65 ans et plus)
  • Le coût de l’épidémie de grippe 2014-2015 a été de 180 millions d’euros.

Consulter :